Voyager à 40 ans ? Et comment !

Les voyagent forment la jeunesse, affirmait Montaigne.

Le voyage est défini par l’idée de se déplacer, de parcourir un chemin vers un autre lieu.

Il n’y a plus de saison, entend-on de plus en plus. Et il n’y a plus d’âge non plus… notre âge n’est que le nombre de fois où la Terre a tourné autour du Soleil. L’âge s’apprécie en expérience,

 

Reprendre les études à 30 ans, changer de carrière à 50 ans,

Mais tu parles si bien espagnol ! Oui, mais j’ai 40 ans, j’ai vécu 12 ans en Espagne, et tu n’en as que 25 ! Tu as tout le temps!

J’ai connu de vieux jeunes et de jeunes vieux… et ils m’ont tous appris la même chose : que l’on a l’âge qu’on mérite !

 

Eat, Pray, Love. Elle vient de fêter ses 36 ans et se rend compte qu’elle n’aime pas sa vie, ne veut pas d’enfant, et veut voyager. Et elle a été acclamée dans le monde entier! Une femme qui ne veut pas d’enfant ??? Voyager à son âge ?

 

Ca ne m’a jamais dérangée d’aller au ciné seule, de manger ou boire un café seule, de partir seule en we, même si à plusieurs c’est cool aussi. J’aime le côté « je fais ce que je veux quand j’en ai envie ».

L’Univers a jamais aimé mes projets…

Que l’on ne me dise pas que l’Univers n’a pas d’humour ! À moins que ce soit Dieu, …. À la rigueur mon Ange Gardien… en tout cas, quel qu’il soit, il s’en donne à cœur joie pour contrecarrer mes plans, pour me tenter par des idées si alléchantes que je laisse tout tomber pour les suivre.

1- Je vais étudier CI, trouver un méga boulot, gagner plein d’argent et VOYAGER !

2- Je vais partir 3 mois en GB, 3 mois en Espagne, parfaire mes langues, rentrer….VOYAGER !

3- 24 ans : au pair aux « States » comme on disait à l’époque du rêve américain. Eurolines>>Madrid MIS en passant par Barcelone.

4- Je veux voyager partout, SAUF en Allemagne>> 2 ans à Berlin

5- Quand je serai grande ? « pas prof »>>prof!

6- Amérique du Sud : 2 mois à Pisco !

7- Ecosse jusqu’en Avril puis Portugal puis en novembre Le Brésil!!! >>>Croatie, Slovénie…

J’en ai marre de me justifier « mais t’avais pas dit que tu partais à ….? et que tu ferais…? » Ben si, mais que serait un voyage sans imprévus, sans changements de programmes ?

 

Merci l’Univers ! 😉

 

Mon ciel nuageux : alternative à la Bucket list

 

Les listes d’objectifs, de choses à faire, de gens à contacter, de livres à lire, j’ai arrêté d’en faire, ça me déprimait…

Pourquoi, c’est bien pratique ces p’tites bêtes ? Tout simplement car le temps passe, et je dessine toujours comme un pied, le yoga seule à la maison me barbe, et je craque trop facilement pour un épisode de trop de « The mentalist » ou pour un bon Latte Macchiato bien sucré…

Pour remplacer la liste, je me lance de petits défis que je dispose sous la forme d’un ciel nuageux (de jolis nuages cotonneux, tout doux et de petites gouttelettes de pluie…). La règle est simple : je ne vais pas annoter, comme je l’aurais fait auparavant « apprendre le yoga », mais « 10 minutes de yoga, 3x/semaine pendant 3 semaines ». Pour le moment, mon ciel ressemble à ça : (photo). Une fois réalisé chaque défi, je colorie mon nuage en bleu, et je continue !

Et crois-le ou non, mais ÇA MARCHE! (si collé sur mon miroir de salle de bain ou au-dessus de mon bureau, encore mieux !).

Ah! et si, je continue à écrire la liste des courses…sinon, je rentre à la maison avec du fromage et du café en poudre…

Le Blues du retour existe, je l’ai rencontré !

 

Le BLOG: je me suis dit qu’en rentrant, je m’y attellerais sérieusement, que je ferais un joli BLOG plein de jolis articles et de trucs intéressants et que tout le monde l’adorerait.

BAM! À mon retour, 4 mois plus tard, j’ai été frappée de plein fouet par « le blues du retour au bercail ». Pas vraiment une dépression, ni une déprime, plutôt un je-m’en-foutisme qui me prenait toute mon énergie. Je n’avais pas été malade une seule fois pendant mon voyage et là, c’était migraine sur migraine, insomnies, fringales incontrôlées. En 1 mois, j’ai repris les 8 kgs perdus sans effort et sans même m’en rendre compte! Les boules!

Et puis cette question qui me taraudait comme dirait l’autre: « Et maintenant ? ». D’ailleurs, c’était LA question à la mode autour de moi, et j’en avais fichtrement aucune idée !

Du coup, le BLOG, impossible. Dommage, j’aurais pas eu à montrer à mes êtres chers (quelle patience!) mes 1200 photos en vrac que je ne me décidais pas à classer dans de beaux dossiers…

Et comme l’a si bien dit Miguel de Cervantès, «Trente moines et leur abbé ne peuvent faire braire un âne contre sa volonté.»

 

J’ai donc laissé tomber…

 

Qui suis-je ?

Bonjour et bienvenue ! Que l’on se connaisse personnellement ou que tu sois tombée par hasard sur mon BLOG, voici quelques pistes pour commencer, pour que tu ne te perdes pas dans les méandres de ma vie…

Un BLOG de voyage, et j’en ai lus des dizaines ces derniers mois, ressemble souvent à un fourre-tout dans lequel un moine n’y retrouverait pas sa tonsure…et le mien ne fait pas exception à la règle.

Ma formule magique étant : je le vis>j’y pense>je l’écris>je le publie et >>>tu le lis.

Alors avant que tu deviennes Jason au milieu du labyrinthe, laisse-moi me présenter et te guider pour tes premiers pas. Et si ce baptême de plongée au cœur de mon BLOG se passe bien, je te lâcherai la main et te laisserai continuer en solo.

Un jour, je serai MOI

Pas de compromis, pas des miettes.

La nature ne m’a pas dotée d’un grand sens de la décision…alors…

« Je voyage en me cherchant, en évaluant les possibilités, en faisant jouer les différentes cordes que j’ai à mon arc pour subvenir à mes besoins ; je rencontre des gens incroyables, et d’autres moins, et j’apprends, je partage, je ‘approche un peu plus chaque jour de la meilleure version de moi-même.

Voyager n’est pas la solution miracle à tous mes problèmes ! Oooooooh non ! Même si je pense que si, j’ai de la CHANCE.

Souvent, je me surprends à rêver éveillée que tous ces attentes que j’ai, ces projets, ces petites fenêtres ouvertes qui font des courants d’air dans ma tête (je ne suis pas folle, lisez ma théorie non scientifique ICI) sont devenus réalité et que ça y est, je suis enfin COMPLÈTE !

Que tous les matins, je fais 10 minutes de yoga avant de prendre un petit-déj méga sain, puis que ma journée s’écoule entre cours de tai-chi (ben oui, je suis devenue prof suite à un voyage au Japon, ehehe), un nouvel article pour mon blog (celui-là même qui m’a d’ailleurs permis de rencontrer L’HOMME, mais je vous en parle plus tard…) en l’agrémentant de jolis dessins (car j’ai ENFIN appris à manier crayon, pinceau et plume, et mes œuvres n’ont plus l’air d’avoir été réalisées  par un gamin de 5 ans) ; bien entendu, je joue du yukulélé, de la batterie et autres instruments surprenants glanés au fil de mes rencontres, et le soir venu, je rejoins mon club d’astronomie pour observer des aurores boréales et discuter Voie lactée et évolution des étoiles depuis l’Antiquité. Sans oublier les tirages de tarot et les lectures d’oracle Maya entre amis auxquels j’ai été initiée à Pisco, Chili, mais seulement les plus proches (je ne suis pas là pour faire des sousous). Après un déjeuner ayurvédique, sans café au lait (pas bon du tout pour ma santé !) sur une petite terrasse face à la mer (mais pas trop chaud, hein, j’aime pas suer…), je me consacre à la créativité : écrire une nouvelle, colorier un mandala,

Ça, c’est pour la partie « individuelle ». Pour le collectif, parce que je SUIS le monde, je collabore avec plusieurs ONG pour lesquelles je traduis bénévolement des textes, et en personne, car où que je sois, je trouve toujours une assoc., un groupe, un projet me permettant d’aider les autres, histoire de mériter ma présence sur cette belle planète.

Le soir avant de me blottir dans les bras de L’HOMME (le même, ça va sans dire…), je me regarde dans le miroir et… je souris. Je souris parce que j’aime ces petites pattes d’oie, parce que ces cheveux blancs me donnent du caractère et parce qu’il y a ce « je ne sais quoi » dans mes yeux qui me conforte dans la voie que j’ai prise.

JE SUIS HEUREUSE, ET C’EST TOUT.

Mon BLOG fête son anniversaire !

6498328835_54ccf312d8_b

Mon BLOG souffle aujourd’hui sa deuxième bougie! Félicitations! 24 mois qu’il a été pensé, conçu avec grande joie et un petit pincement au cœur.

Bref, un BLOG plein de promesses pour avenir de voyageuse en herbe.

Comment cela tu ne savais pas que j’écrivais un BLOG de VOYAGES ? Mmhhh…serait-ce parce que je ne l’ai jamais mis en ligne… ou qu’en fait, il n’a jamais dépassé le stade de l’enregistrement du nom de domaine ? Il faut dire que, bien que je me sois laissée convaincre que l’idée du BLOG semblait cool, jeune, in, enfin, bonne, et que, oui j’avais 30 ans d’expérience dans l’écriture d’un journal intime en bonne et due forme, la pratique s’est avérée un réel désastre. Je te passe les détails du wi-fi argentin aussi rapide qu’un cheval à l’agonie ou les connexions internet « si, si, señorita, je vous assure, hier ça fonctionnait parfaitement… »; très vite ce BLOG a complètement été dépassé par les événements réels et la simple perspective de passer 22 minutes dans un cybercafé à uploader 3 photos en basse qualité a eu raison de ma patience… et puis dehors, c’était l’été et j’avais des orques à aller saluer, des montagnes à grimper et des Téréré à siroter au soleil les doigts de pied en éventail; t’auras fait quoi toi ?… enfin, ma carrière de blogueuse a donc fait Flop…

Jusqu’à aujourd’hui… alors ce BLOG, qu’est-ce que c’est ? Continue reading